Animal de compagnie
Publié le - 16 v. -

Que faire de son chien décédé ?

Votre compagnon de tous les jours vient de vous quitter ? C’est triste pour quelqu’un qui était comme un membre de votre famille. Mais c’est le moment de lui offrir un repos digne du compagnon qu’il a été. Pour cela, vous avez plusieurs options.

Une tombe dans le jardin

Enterrer votre chien décédé dans votre jardin est une solution envisagée par la loi française. Cependant, il faudrait que sa tombe se situe à au moins 35 m de toute habitation ou point d’eau. De plus, il faudra l’enterrer à 1 m de profondeur. L’autre règle à respecter est de faire en sorte que la dépouille du chien ne soit pas emballée dans du plastique. Par contre, il faut penser à les mettre dans du carton, en bois ou dans toute autre matière biodégradable. Notez surtout qu’il s’agit d’une solution facile, rapide et sans frais.

Empailler votre chien

L’empaillage est un procédé très délicat qui peut prendre jusqu’à 6 mois. Cependant, c’est sans doute le meilleur moyen de garder un souvenir impérissable de votre chien. C’est aussi une technique assez chère et il faudra compter entre 300 et 800 euros pour un chien de taille moyenne. N’hésitez pas, toutefois, à demander un devis et surtout analyser les empaillages déjà réalisés afin d’éviter les mauvaises surprises. Certains artisans s’engagent à vous fournir un travail de qualité.

L’incinération

Qu’elle soit collective ou individuelle, l’incinération est une pratique courante. Il faudra toutefois compter entre 100 et 300 euros en fonction du poids de votre chien, sans prendre en compte le transport des pompes funèbres. Aujourd’hui, les incinérations individuelles de chiens se font dans des centres spécialisés. De plus, il est possible d’assister à la crémation puis la mise dans une urne pour chien. Cependant, le grand avantage est toujours de garder les cendres dans une urne de son choix puis les ramener à domicile.